Isoler les murs extérieurs

Rénover son habitation : comment isoler les mur extérieurs ?

On sait que les murs représentent 20 à 25 % des déperditions totales d’une habitation. Par conséquent, lorsqu’on est amené à rénover une habitation peu ou mal isolée et que l’on souhaite améliorer sensiblement ses performances énergiques, l’isolation des murs extérieurs est une étape incontournable.

Tout d’abord, il convient de choisir la technique d’isolation qui soit à la fois performante et adaptée à votre situation.

Dans le cas de l'isolation des murs, on distingue trois techniques différentes :

  1. l'isolation par injection/insufflation dans la coulisse (lame d'air dans les murs creux).
  2. l'isolation par l'intérieur
  3. l'isolation par l'extérieur

1. Isolation par injection / insufflation

Injection.png

Cette technique consiste à insuffler de l’isolant dans la coulisse d’un mur creux. Les murs creux sont apparus dans les années 50, sans pose d’isolant à l’intérieur. Puis, dans le courant des années 70, on a commencé à y placer un isolant de faible épaisseur. Ensuite, au fur et à mesure de l’évolution des exigences thermiques, cette épaisseur a augmenté de plus en plus.

Si cette technique présente l’avantage d’être relativement simple à mettre en œuvre, elle nécessite, en premier lieu, une analyse approfondie du support. En isolant la coulisse, on augmente les contraintes hydriques et thermiques au sein du parement de façade, ce qui pourrait provoquer des désordres à moyen terme en cas de sensibilité au gel par exemple.

Il s’agit donc d’une solution qui représente un certain risque si elle n’est pas étudiée correctement au préalable (ex : vérifier l’état de la coulisse, les propriétés du parement, la présence de pont thermique, etc.). Cette technique ne permet la pose que d’une isolation de faible épaisseur puisqu’elle sera tributaire de la largeur de la coulisse, soit en général de 4 à 6 cm max., de plus, il est difficile d’en contrôler la bonne exécution.

2. Isolation par l’intérieur

Isolation par l'intérieur.pngCette technique consiste à placer un isolant du côté intérieur du mur. Elle rend plus difficile la pose d’une isolation continue (ex. : au niveau des planchers et des murs de refend), ce qui complique sérieusement le traitement des nœuds constructifs. Il est donc important d' étudier, tout d'abord, la faisabilité de cette méthode pour éviter de créer ou d’accentuer des ponts thermiques qui favoriseraient un phénomène de condensation superficielle et donc la formation de moisissure le cas échéant.   

Un autre élément à prendre en compte, c’est de créer une bonne étanchéité à la vapeur d’eau côté intérieur. Une fois l’isolant placé, le mur de façade restera donc plus froid. Ainsi, pour éviter des risques de condensation au sein de la paroi, il est important de créer une bonne étanchéité à la vapeur d’eau. C’est pour cette raison que très souvent, cette solution est complétée par la pose d’un pare-vapeur continu devant l’isolant, coté intérieur.

Outre les risques de condensation, l’isolant posé coté intérieur présente deux désavantages :

  • il diminue l’inertie thermique1 du bâtiment
  • il nécessite le démontage et l'adaptation de certaines techniques comme le chauffage et l’électricité.

 

(1)L'inertie thermique d'un mur est sa capacité à emmagasiner puis à restituer la chaleur. Plus l'inertie d'un bâtiment est forte, plus il se réchauffe et se refroidit lentement. Une bonne inertie thermique améliore la sensation de confort thermique au sein du bâtiment.

3. L’isolation des murs par l’extérieur

ext - int.jpg

Cette solution consiste à mettre en place une isolation sur la face extérieure du mur de façade et de la protéger par une finition. Nos systèmes de façade isolante Knauf (Knauf A1 et Knauf B1) permettent de réaliser ce type de travaux.

Tout d’abord, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre commune pour savoir si ce travail est autorisé et quel type de document vous devez fournir car cette solution implique une modification de l’aspect extérieur de la façade. Elle nécessite également l’adaptation de certains éléments de façade tels que les seuils, couvre-murs, corniches ou encore les châssis en fonction de l’épaisseur d’isolant souhaitée.

 

L’isolation par l’extérieur au moyen de l’un de nos systèmes de façade isolante présente de nombreux avantages tels que :

  • la possibilité de travailler avec des épaisseurs d’isolants importantes (jusqu’a 40 cm en fonction du système choisi) ;
  • la création une enveloppe isolante continue et donc la réduction au maximum des risques de pont thermique, voire la suppression de ceux existants ;
  • après son application, les murs intérieurs connaissent moins de variations de température et conservent leur inertie thermique ;
  • n’affecte pas les finitions et installations techniques à l’intérieur (chauffage, électricité, …), ce qui occasionne moins de nuisance à l’intérieur du bâtiment pendant la période des travaux ;
  • vérification aisée de la pose après et pendant sa réalisation ;
  • permet un grand nombre de finitions possibles (en accord avec les règles urbanistiques en vigueur). En ce sens, nous vous renvoyons vers notre article sur le choix des finitions.

Conclusion

Au vu de ces différentes explications, on comprend que l’isolation par l’extérieur est à privilégier lorsqu’elle est autorisée (par le code de l’urbanisme, par exemple), car elle est plus favorable sur le plan hygrothermique que l’isolation par l’intérieur. Elle permet également la pose d’isolant plus épais que les deux autres solutions, ce qui engendre une augmentation sensible des performances d’isolation de la façade. L’autre avantage de cette méthode est d’allier rénovation et modernisation de votre façade tout en assurant une meilleure isolation de celle-ci.

Néanmoins, dans certains cas, lorsque l’aspect de la façade ne peut pas être modifié, la pose d’un isolant côté intérieur reste une option intéressante. Il est alors très important de bien étudier la situation existante car il s’agit là d’une méthode complexe, comme expliquée ci-dessus, qui nécessite des connaissances techniques et thermiques afin de ne pas rencontrer de problèmes de condensation superficielle ou interne dans les parois.

Knauf possède des produits et systèmes spécifiques (ex. : contre-cloison isolée, plaques Knauf InTherm,…) qui répondent à ce type d’application. Dans ce cas, nous vous conseillons de vous adresser directement au service technique Knauf (technics@knauf.be) pour obtenir tous les renseignements nécessaires à leur bonne mise en œuvre

systeme isolation knauf
systeme isolation knauf

Envie d'en savoir plus sur les façades ? 

Consultez tous les articles dans la section "Conseils". 

Lire plus
Knauf fait l'usage de cookies pour vous proposer les informations les plus pertinentes par rapport à vos besoins
En savoir plus J'accepte