Détails du projet

Les enduits de façade ont de plus en plus la cote, notamment pour donner de la couleur aux habitations et améliorer leurs performances énergétiques en combinaison avec l’isolation de façades. Mais ils jouent aussi un rôle déterminant au niveau de l’architecture comme le démontrent les réalisations créatives de l’architecte Leander Kippers du bureau R2Livin Architects (www.r2livin.be) à Zonhoven. Pour cette nouvelle habitation à Hasselt, l’entrepreneur Gevelco, également de Zonhoven, a travaillé avec du Knauf SKAP pour accentuer le jeu des volumes et donner du corps au projet architectural.


« Nous sommes plus que de simples dessinateurs », explique l’architecte passionné par son métier. « Ce que représente l’architecture pour moi ? La sincérité et la simplicité. C’est la raison pour laquelle j’ai du mal avec des notions comme ‘l’architecture intemporelle’ qui selon moi n’existe pas. Lorsqu’une habitation a vingt ans, cela se voit. Ce qui compte, c’est le projet qui se cache derrière. Une bonne idée d’aujourd’hui doit encore l’être dans vingt ans. C’est un peu comme pour la musique : vous entendez qu’un morceau date des années soixante mais vous continuez à l’écouter avec le même plaisir. Peu importe qui l’aime et qui ne l’aime pas. »


L’architecte cherche à atteindre la « simplicité » architecturale en laissant l’objet s’exprimer par lui-même. Leander : « Il ne faut pas que ce soit trop excentrique ou trop difficile à expliquer. Pour moi, l’architecture est la réponse que j’apporte aux exigences fonctionnelles et esthétiques du maître d’ouvrage. Une réponse où la créativité apporte toutefois une réelle valeur ajoutée. » C’est ainsi que Leander Kippers a fait du ‘jeu des volumes’ sa marque de fabrique. Des volumes mis en valeur par le choix des matériaux.


« En combinant n’importe quel matériau pour façades avec un enduit, le projet se voit doté d’une certaine dynamique mise en évidence par les différences de couleur et de structure. C’est par ailleurs une manière de réaliser des volumes saillants ou flottants sans avoir recours à des constructions compliquées ou onéreuses. Si ces combinaisons de volumes sont par exemple dans la même brique, le résultat n’est pas toujours garanti. Il faut alors un enduit distinctif comme c’est souvent le cas en présence de structures robustes et monolithiques. Tout dépend des formes données au projet. »


Parmi les entrepreneurs en travaux de façades, l’architecte collabore depuis des années avec Joris Droshout de la firme Gevelco à Zonhoven. Pour cette habitation, ce dernier a opté pour le Knauf SKAP, l’enduit granuleux à base de résine de silicone, prêt à l’emploi et résistant à l’humidité. « L’atout majeur du Knauf SKAP est sa variété d’applications », explique Joris. « Il s’applique aisément, en nouvelle construction ou rénovation, dans le cadre d’immeubles simples ou complexes. Il est disponible dans tous les coloris et s’applique tant sur des isolants que des maçonneries. »


Selon l’entrepreneur, l’applicateur et le fabricant ont la même mission, gage d’un partenariat réussi : faire de la construction une expérience agréable tant pour l’architecte que pour le maître d’ouvrage. « Knauf est plus qu’un simple fournisseur à nos yeux. Il s’agit bien sûr de produits de qualité mais nous apprécions surtout le service. Attentifs aux détails, ils offrent sur place de précieux conseils en matière de supports, systèmes de façades isolantes, primers, etc. La société est un véritable partenaire depuis le début. Et cela fait dix ans. »

ArchitecteLeander Kippers - R2Livin Architects
FaçadierPhotos Marc Soubron
Nom du systèmeETICS A1 (maçonnerie / MW)
Enduit décoratifSKAP

Galerie d'images

Knauf fait l'usage de cookies pour vous proposer les informations les plus pertinentes par rapport à vos besoins
En savoir plus J'accepte